On rêve d’un été sans moustiques !

    S’il existe bien un fléau l’été, c’est les moustiques sauf à trouver quelqu’un qui les attire plus que vous.


    Pas sympa mais bon… reste aussi la solution moustiquaire ou innovation, un rideau déco tout aussi sobre qu’efficace au titre de répulsif naturel !

    Soyons léger, c’est l’été et il faut bien converser de choses pratiques pour assurer votre tranquillité estivale. Mais sachez que le sujet est tout de même sérieux car il vient de faire l’objet de recherches approfondies par le très célèbre institut américain Smithsonian (si on veut bien croire cette étude naturellement !). Saviez vous que 20 % des individus sont systématiquement plus piqués que d’autres par les moustiques. Alors pourquoi tant d’injustice ? Question de groupe sanguin ! Si vous êtes de groupe O, les études prouvent que vous serez piqué 2 fois plus que vos acolytes de groupe A et 1,5 fois plus que ceux du groupe B. Autre facteur, le dioxyde de carbone émis dans l’atmosphère et que nous dégageons. Et là, eu égard à l’augmentation de sa concentration sur notre planète, on ne peut pas dire que l’on soit logé à bonne enseigne. Bref, les moustiques l’adorent et le repèrent à 50 mètres en fonction de votre corpulence. En bref, plus vous êtes grand et costaud, plus vous avez de chance de vous faire piquer ce qui, bonne chose, épargne plus volontiers les enfants ! Et enfin, en période de fortes chaleurs, la composition minérale de la sueur qui est propre à chacun, constitue un autre paramètre auquel s’ajoute aussi celui de la température de votre corps. Plus elle est élevée, plus vous constituez une cible idéale pour la femelle avide de votre sang chaud, nécessaire à sa ponte !


    Affichage:
    • Comment parer à ces indésirables de l’été ?

      Vous l’aurez compris, l’hygiène corporelle peut y remédier. Une bonne douche avant de vous coucher constitue une solution efficace pour refouler ces piqueurs-suceurs qui néanmoins participent à notre écosystème (respect, tout de même !).

      Reste une petite innovation « pas piquée des hannetons » en celle des rideaux anti-moustiques Moondream. Contrairement aux solutions classiques nocives pour leurs utilisateurs et l’environnement, ces rideaux anti-moustiques sont traités à base d’huiles essentielles de lavande, de citron et d’eucalyptus, sans pesticides ni solvants chimiques. Une fois le rideau tiré, ils repoussent jusqu'à 83 % d’entre eux dixit les tests effectués en laboratoire. Agissant comme une barrière, ces indésirables restent à l’extérieur.

      Alors, à vous de veiller à ne pas les laisser pénétrer car une fois à l’intérieur, même si on nous dit que leur pouvoir agit dans toute la pièce – nous ne l’avons pas testé – , allez savoir si leur nature profonde ne reprendra pas le dessus, car sur les 83 % de taux de répulsivité annoncés, que faire de la fenêtre de tir de 17 % ? Quoi qu’il en soit, dormir tranquille est l’objectif et ces rideaux anti-moustiques, de surcroit occultants, offrent une solution deux en une plus esthétique que les moustiquaires de porte ou de fenêtre. De quoi vous maintenir en pleine forme pour passer la saison en toute quiétude, d’autant plus que le fabricant annonce la sortie de voilages anti-moustiques assurant un taux de répulsivité de 97 % !

      Imaginez que vous vous endormiez sur le canapé et vous voilà sauvé, car ne croyez pas que les moustiques n’agissent que la nuit, ils apprécient aussi votre immobilité lascive tout particulièrement à l’aube ou au crépuscule. Sachant que la piqûre dure deux à trois secondes si le moustique n'est pas dérangé, un ventilateur pourrait aussi être la bonne solution. Mais là aussi attention, on apprend que le moustique sait s’acclimater et résister au vent ! Allez souriez, on vous souhaite de bonnes vacances !


    • Le rideau anti-moustiques occultant

      A installer comme des rideaux classiques, le rideau anti-moustiques est également occultant pour garantir un repos réparateur sans dégager d’odeur dans la chambre.

      Ils sont disponibles en trois coloris intemporels (coquille, grenat et marine) pour se marier à tous les types d’intérieurs. Résistants, ils restent efficaces dans la durée.


    • La doublure anti-ondes

      Ce même fabricant a développé une doublure pour des rideaux anti-ondes pour minimiser l'entrée des ondes émanant de l'extérieur par les fenêtres.

      La technologie développée est issue de l’aéronautique et du monde médical où le blindage électromagnétique est primordial. Il s’agit de l’enduction d’un alliage cuivre + nickel, sur un support polyester. La doublure et les rideaux anti-ondes permettent de s’interposer très efficacement aux radiofréquences venues de l’extérieur (Bluetooth, Wi-fi, 3G, 4G, antennes-relais…). L’espace intérieur, et la sensibilité de ceux qui y vivent, sont ainsi soumis à un moindre rayonnement magnétique. Décidemment, on n’arrête pas le progrès, à considérer parfois aussi, que le progrès est parfois notre pire ennemi !


    Vous allez aimer

    Questions et Commentaires

Si vous avez aimé... Cliquez sur j'aime