Quel parquet durable choisir : parquet massif ou contrecollé ?

    Pour s’orienter vers un parquet résistant et qui dure, on laisse de côté les sols stratifiés qui imitent le parquet et on se penche vers les deux seuls vrais parquets qui soient : le parquet massif – parfois appelé traditionnel, et le parquet contrecollé.


    Les parquets massifs sont réputés plus résistants et incarnent le prestige d’un matériau traditionnel. Les parquets contrecollés sont plus simples à poser et sont particulièrement adaptés aux sols chauffants. Caractéristiques, pose, finition … quelles sont les questions à se poser pour choisir le bon parquet ?


    Affichage:
    • Caractéristiques des parquets massif et contrecollé

      Disons-le tout net, le parquet massif incarne encore aujourd’hui le parquet durable par excellence. Choisir un parquet massif, c’est pour beaucoup d’entre nous faire le choix d’un parquet noble qui traversera les générations. Pourquoi ? Parce que les lames d’un parquet massif sont usinées à partir d’une seule et même frise de bois, taillée d’un seul tenant dans le tronc de l’arbre. L’épaisseur d’environ 20 mm qui caractérise les parquets massifs traditionnels en fait un parquet d’une robustesse exceptionnelle.

      Le parquet contrecollé (parfois appelé parquet flottant) est en réalité une superposition de 3 couches. La couche visible, que l’on appelle aussi “couche d’usure”, se compose de l’essence de bois choisie. Plus elle est épaisse, plus le parquet pourra être poncé. Juste dessous, se trouve une couche de bois aggloméré. La dernière couche est composée d’un dérivé de bois dont la fonction est d’apporter une stabilité à l’ensemble.

      Réalisation : Ralph Germann


    • Type de parquet et durée de vie

      Difficile, une fois posé, de différencier un parquet contrecollé d’un parquet massif. La vraie différence se situe dans la durée de vie du parquet. En gros, un parquet massif tiendra une centaine d’années contre une cinquantaine pour un parquet contrecollé. Néanmoins, plus la couche d’usure du parquet contrecollé sera épaisse, plus sa longévité se rapprochera de celle d’un parquet massif. Certains parquets flottants, de par l’épaisseur de leur couche d’usure, se disent aussi résistants qu’un parquet massif.

      Réalisation : Olivier de Cubber


    • Quelle pose pour le parquet massif et le parquet contrecollé ?

      Le parquet massif se pose, le plus souvent, cloué ou collé. Si son épaisseur est d’au moins 20mm, comme c’est le cas des parquets dits « traditionnels », il peut se clouer sur des lambourdes. Mais on peut aussi le coller et, dans le souci de simplifier la pose, certains parquets massifs sont proposés avec un système d’emboîtement et peuvent être posés « flottants » sans être collés.

      Le parquet contrecollé s’installe le plus souvent en mode collé ou flottant. La facilité de la pose flottante rend cette technique de pose plus répandue.


      Réalisation : Ralph Germann


    • Quelle pose en cas de chauffage par le sol

      Un parquet contrecollé convient mieux qu’un parquet massif sur un sol chauffant. Les couches superposées se tiennent en équilibre ce qui rend le parquet moins sensible aux rétrécissements et aux dilatements.

      Bon à savoir : La pose collée est plus complexe à réaliser que la pose flottante mais elle est recommandée en cas de chauffage par le sol car la colle évite qu'une couche d'air isolante se forme entre le parquet et le chauffage au sol. Il faut savoir également que la pose collée absorbe mieux les bruits de pas.

      Poser un parquet peut être l’occasion de mettre en place une isolation thermique ou acoustique. Sachez que certaines règles de copropriété vous obligeront à installer un système d’isolation acoustique si vous désirez installer un parquet.

      Réalisation : Greenwich


    • Du parquet dans la salle de bains ?

      Le parquet massif « travaille » plus que le parquet contrecollé puisqu’il est fait d’une seule planche de bois. Il est donc très sensible aux changements de température et à l’hygrométrie et aura tendance à se dilater et se rétracter selon les variations d’ambiance. Dans une salle de bains, si vous choisissez un parquet massif, optez de préférence pour un bois d'origine exotique comme le Teck, le Merbau, l'Iroko ou l'Ipé.

      Réalisation : desiron lizen
      Crédit photo : Guillaume Dutreix pour desiron lizen


    • Taille des lames : la tendance XXL mais attention ...

      Le parquet n’est pas qu’un simple revêtement de sol : Il est un élément à part entière du décor et il est fascinant de constater à quel point le parquet est porteur d’un style ! Le parquet pourra se faire tendance ou traditionnel en fonction de tout ce qui le définit : l’essence de bois, sa finition, la taille des lames et le motif de pose !

      Les lames larges ou extra larges ont la cote dans les constructions neuves et les rénovations. Leur rendu plutôt contemporain en fait un beau revêtement de sol à la fois moderne et chaleureux. Attention, si vous disposez d’un système de chauffage par le sol, préférez les parquets contrecollés. Si malgré tout vous souhaitez poser un parquet massif, on vous recommandera de ne pas choisir des lames trop larges qui auront tendance à bouger avec la chaleur.

      Réalisation : Angélique Buisson
      Crédit photo : Jean-Marc Palisse


    • Massif, contrecollé : quelle finition ?

      Le parquet massif peut être vendu « brut de rabotage », pré poncé ou fini en usine. Les parquets bruts offrent la possibilité d’être personnalisés par des mélanges de teintes et de finitions. Les parquets contrecollés n’ont en règle générale pas besoin de finition. Ils sont traités en usine et vendus huilés ou vitrifiés, prêt à être utilisés. Il ne reste donc plus qu’à les poser. Si la finition vitrifiée offre une vraie facilité d’entretien, l’esthétique naturelle des parquets bruts est une tendance forte aujourd’hui, notamment pour les parquets à larges lames que l’on voit beaucoup en finition brossée.

      Réalisation : EXID


    Vous allez aimer

    Questions et Commentaires

      • Stefano
        Je ne comprends pas que l'on dise toujours que le bambou est résistant : mon parquet en bambou clair (entrée, couloirs et 1 chambre) est plein de mini trous /cratères dans lequels les saletés s'incrustent. Je ne recommande pas ce bois pour un parquet !
      • Eveye
        Je souhaitais également un parquet en bambou mais un vendeur me l'a déconseillé car il marque facilement.
      • HOMEWORK
        Bonjour, aujourd’hui les parquets contrecollés sont quasiment aussi résistant dans le temps que les parquets massifs. Par contre, les parquets massifs doivent être par la suite traités ce qui n’est pas le cas des parquets contrecollés déjà vitrifiés au moment de la pose. Vous pouvez choisir du parquet en bambou qui conviendra dans toutes les pièces de la maison mais en faisant attention à la qualité et à la pose.
Partager