Quel sapin choisir pour un Noël plus écolo ?

    Envisageriez-vous un Noël sans sapin ? Pour la plupart d’entre nous, certainement pas !


    Le sapin de Noël est l’hôte incontournable de nos foyers en période de fêtes ! Il incarne la magie de Noël, la maison décorée, la forêt qui entre dans la maison … Mais entre un sapin naturel et un sapin artificiel que l’on ressort d’une année sur l’autre, que faut-il choisir pour un Noël plus écologique ?


    Affichage:
    • Le bon choix : sapin de Noël végétal ou sapin artificiel ?

      Parmi les français qui s’équipent d’un arbre de Noël chaque année, plus de 80% achètent un vrai sapin avec un tronc, des branches et des aiguilles, les autres préférant le côté pratique du sapin artificiel. Si le sapin artificiel que l’on réutilise d’une année sur l’autre peut sembler être une solution écologique (après tout, on épargne les forêts en s’inscrivant contre le déboisement), il faut savoir qu’un sapin artificiel est tout sauf écologique. Fabriqués à partir de matériaux très polluants et difficiles à recycler, ces sapins en plastique et autres matières de type PVC sont souvent importés de pays lointains où la main d’œuvre est bon marché. Résultat : les sapins artificiels induisent, en plus de leur caractère toxique intrinsèque, une pollution conséquente liée à leur transport. La réponse est sans appel : préférez les sapins naturels !

      Crédit Photo : AFSNN


    • Nordmann, Epicea : toute une culture !

      Si les sapins naturels restent le bon choix, assurez la démarche la plus écologique possible en optant pour un sapin issu des forêts françaises. Vous réduirez ainsi l’impact de son transport sur l’environnement ! Les sapins naturels vendus sur le marché proviennent de plantations dédiées et sont cultivés pour être coupés. Acheter un sapin naturel ne signifie donc pas participer au déboisement sauvage de nos forêts. Plus de 5000 hectares sont ainsi dédiés à la production de sapins de Noël, qu’il s’agisse du Nordmann qui ne perd pas ses aiguilles (et qui caracole en tête des ventes) ou de l’Epicéa qui perd ses aiguilles mais sent si bon. Encadrant cette activité agricole à part entière, l’association francaise du sapin de Noël Naturel (AFSNN) établit les règles de bonne gestion de l’activité de production de sapins de Noël.

      Crédit Photo : AFSNN


    • Les français de plus en plus sensibles à la provenance des sapins

      On le constate, les français acheteurs d’arbres de Noël sont de plus en plus demandeurs d’informations sur la provenance des sapins naturels. Pour répondre à cette attente, certains producteurs indiquent désormais la provenance de leurs sapins sur leurs étiquettes. Les productions se font principalement dans le Morvan, première région productrice (un quart de la production française), mais aussi en Bretagne et en région Rhône-Alpes. A ce jour, il n’existe pas de labels de qualité relatifs à la provenance géographique des arbres car il n’y a tout simplement pas de spécificités régionales pour les sapins de Noël, un sapin rhône-alpin étant cultivé de la même manière qu'un sapin breton !

      Crédit Photo : AFSNN


    Vous allez aimer

    Questions et Commentaires

Si vous avez aimé... Cliquez sur j'aime