Un ancien atelier devient un loft aux teintes minérales

    Dans cet ancien atelier transformé en loft, pas de surenchère dans les effets de style et les accents industriels car pour l’architecte Maxime Jansens qui l’a réhabilité, la réussite du lieu devait passer par l’évidence des flux et le plein de lumière naturelle.


    Affichage:
    • Un rez de chaussée ouvert sur une cour intérieure

      Un loft tout en volumes où la lumière renvoie la douceur des matières. Si le bien-être qui se dégage du lieu semble s’imposer comme une évidence, il faut savoir qu’il n’en a pas toujours été ainsi. Au départ, l’appartement en rez de chaussée ouvert sur une cour intérieure souffrait d’un manque criant de lumière. Le besoin : redessiner les espaces dans un souci de fonctionnalité et faire entrer la lumière naturelle jusque dans les moindres recoins.


    • Des solutions créatives

      C’est l’architecte Maxime Jansens qui s’est attelé à ce projet à la fois complexe et passionnant. Non seulement l’appartement aux ouvertures rares présentait un vrai challenge structurel, mais l’enveloppe financière était loin d’être extensible ! Heureusement, les propriétaires se disaient prêts à envisager les solutions les plus créatives pour obtenir un somptueux loft d’architecte dans un budget plus que restreint.

      Bureau, banquette et étagères en pin de récupération teinté au brou de noix.

      Au sol : un ragréage haute résistance, beaucoup plus économique que le béton ciré.


    • « J'aime travailler les matériaux bruts et faire ressortir leur aspect naturel »

      Dans la grande pièce à vivre, la pierre apparente flirte avec le béton et le bois. « J'aime travailler les matériaux bruts et faire ressortir leur aspect naturel » nous confie Maxime Jansens. « Il se trouve que mes clients partageaient les mêmes envies, les mêmes goûts ». L'architecte s’est entouré d’artisans minutieux qui ont œuvré avec ouverture d’esprit et souci du détail pour satisfaire les besoins les plus audacieux du projet.


    • Une cuisine conviviale ouverte sur le reste de la pièce à vivre

      Dépouillée d’armoires supérieures, la cuisine évoque la convivialité des espaces culinaires italiens. Les carreaux de ciment Bleu pâle et Bleu moyen de chez Emery & Cie ajoutent leur douce patine à l'ambiance chaleureuse et riante. Maxime Jansens s’est attaché à peaufiner chaque ligne de cet espace pour le rendre fonctionnel et ouvrir de superbes perspectives sur le reste de la pièce à vivre. Les plans de travail et la structure du mobilier ont fait l’objet d’un travail d’orfèvre. Le béton armé qui les constitue a été coffré sur place et ajusté au millimètre pour pouvoir ensuite accueillir la partie menuiserie.


    • Un mobilier sur mesure en bois de charpente

      Tous les éléments en bois relèvent d’un défi qui concilie fonctionnalité, esthétique et maîtrise du budget. Pour rester dans l’enveloppe impartie, il s’est agi de créer un mobilier sur mesure à partir de bois de charpente. Si le menuisier s’est acquitté de la tâche avec maestria, d’autres avant lui avaient refusé de prendre en charge le chantier. Et pour cause, tous les meubles (bancs, bureau, table à manger) ont été découpés aux dimensions dans un bois conçu pour la fabrication de charpentes, puis assemblés sur place. Dans l’espace qui relie la pièce à vivre aux chambres des enfants, le banc aménagé dans le prolongement du bureau abrite de judicieux rangements.


    • Cloisons transparentes en verre

      Les verrières atelier constituent un élément clé du projet pour que la lumière circule à l’intérieur du loft. La verrière en acier brut de la chambre parentale a été fabriquée de toutes pièces. Celles des chambres d’enfants sont d’anciennes verrières existantes qui ont été récupérées, décapées et ressoudées dans une optique de maîtrise du budget.


    • Acier, cuivre et graphisme

      La salle d’eau de la suite parentale est un lieu apaisant aux accents subtilement industriels. L’acier, le cuivre et le verre s’y côtoient dans un joli mix de matières.

      Le surprenant radiateur sèche-serviettes y fait un peu figure d'œuvre d’art. Les propriétaires ne trouvant pas leur bonheur parmi les radiateurs vendus dans le commerce, ils se sont laissé séduire par une solution inédite : Un radiateur en cuivre façon tuyauterie entièrement façonné par le plombier et connecté au réseau de chauffage à eau de manière à être véritablement chauffant.

      Imitant l'esprit graphique des carreaux de ciment, la mosaïque en grès émaillé Novecento Triangoli de chez Eiffel apporte un décor géométrique très doux.


    • Le sens du détail

      Le lavabo, la tablette et le cadre du miroir sont en acier soudé teinté "canon de fusil". Dans la salle d’eau comme dans l’ensemble de l’appartement, l’architecte a soigné chaque détail.

      En témoignent les interrupteurs en acier fabriqués sur mesure par le même serrurier qui a fait les verrières. Eux aussi ont été teintés en noir canon de fusil. « Impossible à trouver dans le commerce ! » nous assure Maxime Jansens, « seuls les boutons ont été achetés. » (marque : CJC)


    Vous allez aimer

    Questions et Commentaires

Si vous avez aimé... Cliquez sur j'aime