Un loft industriel de 140 m2 en plein Paris

    Pour ce loft de 140 m2 situé à Montmartre, l’architecte d’intérieur Delphine Martin-Michaud fondatrice de 2design architecture a imaginé un univers lumineux où l’esprit atelier tient indiscutablement le rôle titre.


    Parquet ancien à lames très larges, mobilier blanc laqué, ardoise, accessoires industriels chinés … l’esprit loft se décline de bout en bout de ce grand volume rénové où les matériaux naturels tamisent la lumière et créent une ambiance apaisante, presque spirituelle. Un chantier mené avec le sens du détail, sans tape à l’œil, dont Delphine Martin-Michaud nous livre les secrets ainsi que quelques adresses où elle aime chiner …


    Affichage:
    • Rénovation du loft :Trouver l'architecte d'intérieur ad-hoc

      Les clients, deux frères à la vie trépidante - l’un, financier vivant et travaillant à Londres ; l’autre, photographe de métier - venaient de dénicher ce lieu en mauvais état général mais riche en potentiel. Cuisine et salle de bain mal agencées, électricité obsolète, vilain carrelage au sol … il fallait passer outre bien des défauts pour imaginer le loft contemporain dont rêvaient les nouveaux acquéreurs.

      Les propriétaires partirent très vite en quête d’un architecte d’intérieur de confiance, irréprochable sur la gestion de projet et partageant une certaine vision du lieu. Delphine Martin-Michaud de 2design architecture s’est imposée comme l’architecte d’intérieur qui serait à la hauteur des attentes, à savoir : transformer le lieu et gérer le chantier de A à Z dans le contexte des absences prolongées et des emplois du temps chargés des propriétaires. Autre impératif pour ce loft destiné à être loué dans un premier temps : « que le budget et timing soient respectés » car, précise Delphine Martin-Michaud, « chaque jour ou semaine de retard leur faisait perdre en loyer ».


    • Insuffler lumière et chaleur

      Sur le versant esthétique, les clients ont manifesté leur penchant pour les matériaux naturels, les lignes épurées et le mélange des styles. Un style contemporain assorti d’un éclectisme dont Delphine Martin-Michaud aime généralement se nourrir et qui allait sceller la rencontre entre les clients et l’architecte d’intérieur.


    • Blanc pur et chêne massif

      Pour insuffler lumière et chaleur à cet intérieur largement ouvert, Delphine Martin-Michaud a choisi d’éclabousser les murs, les poutres et le plafond d’un blanc très pur, satiné pour les murs et mate pour le plafond.

      Au sol, l’architecte d’intérieur a opté pour un parquet ancien en chêne massif aux lames très larges et très longues qui flatte ce volume aux dimensions extraordinaires.


    • Redonner tout son caractère à l’espace

      L’escalier en colimaçon en bois et métal noir par lequel on accède au grand plateau de vie a été conservé. Un simple traitement de surface et quelques ajouts dans la structure pour le renforcer ont permis de garder intact son allure ancienne et chaleureuse. Certains murs de briques ont été dénudés pour redonner tout son caractère à l’espace.


    • Un mobilier de cuisine laqué blanc

      Sur la gauche en entrant, la cuisine entièrement repensée ouvre désormais sur la pièce à vivre par un espace bar.

      Delphine Martin-Michaud a choisi un mobilier de cuisine laqué blanc de chez Lapeyre dont l'excellent rapport qualité prix prend tout son sens dans ce loft à vocation locative. « Cela permet d’habiller élégamment une cuisine moins onéreuse qu’un grand cuisiniste pour un résultat chic et pas hors de prix » nous confie l'architecte d'intérieur.

      Pour façonner la cuisine avec tout le raffinement attendu dans cet environnement ouvert et épuré, l’architecte d’intérieur a opté pour un électroménager entièrement intégrable signé Smeg. Quant aux plans de travail en ardoise taillés sur mesure par un marbrier, ils traduisent le sens de la finition qui émane de cette rénovation.


    • Une verrière traditionnelle en acier

      L’immense verrière s’impose comme une évidence dans ce lieu largement décloisonné. Spectaculaire, elle court sur toute la longueur du loft et donne accès à une terrasse privée ouverte sur les arbres de la cour arrière.

      Rien ne laisse soupçonner que cette verrière traditionnelle en acier a été entièrement refaite, et pourtant ! En mauvais état et constituée d'un simple vitrage, la magnifique cloison vitrée d'origine allait être problématique pour chauffer l'immense volume du loft.

      Il a donc fallu « déposer et refaire la verrière entièrement sur mesure en double vitrage », nous explique Delphine Martin-Michaud. « Avec un dessin à l’identique de l’existante pour donner l’impression que la nouvelle avait toujours été là ».


    • Un salon en contrebas

      Les décrochés de niveau dynamisent le grand volume du loft. Ici quelques marches descendent vers le salon, un espace encaissé, en retrait de l'effervescence de la vie quotidienne, partiellement abrité par la mezzanine qui le surplombe.


    • Accès à la chambre

      Plus loin après avoir contourné le coin salon, un autre escalier en métal et chêne massif permet d’accéder à la chambre et à la salle de bain. Dessiné par Delphine Martin-Michaud , il répond, dans une version contemporaine, au vieil escalier en colimaçon laissé intact dans l’entrée.


    • Côté déco ...

      Tout, dans le loft, a été traité dans le détail pour obtenir l’effet épuré attendu dans un espace ouvert où tout se voit, ou presque. L’architecte d’intérieur s’est attachée à peaufiner chaque centimètre de cette rénovation, depuis la création d’un placard technique pour la chaudière et le tableau électrique, jusqu’à la reprise des bibliothèques du salon « qui étaient mal faites et mal posées », en passant par les prises et interrupteurs en acier brossé de chez Meljac.

      Côté shopping déco, les sources sont éclectiques :

      Les grandes lettres visibles depuis la chambre tout comme la plupart des meubles proviennent de l’Atelier 154 à Paris 11ème qui, nous dévoile Delphine Martin-Michaud, offre « un choix incroyable de meubles vintage, industriels et sur mesure dans un style que l’on adore. »

      Les tableaux lumineux ont été dénichés à la galerie Island6 de Shanghai. Pour appuyer la note industrielle du lieu, les luminaires ont été chinés dans des brocantes et dans la boutique de Jérôme Lepert, spécialiste du mobilier industriel à Paris.

      Nul doute que ce loft à l’esprit atelier industriel très en vogue se soit loué rapidement si l’on en juge par la qualité des prestations et des finitions qui présida à sa rénovation.

      Réalisation : 2design architecture


    Vous allez aimer

    Questions et Commentaires

Si vous avez aimé... Cliquez sur j'aime